Sans titre

Cette expression, je dois bien la répéter.....vingt fois par jour!

Ouais, je sais, c'est pas terrible...

Surtout après être sortie de la conférence de Jean Epstein sur Prendre le temps avec l'enfant mardi soir... Bon la minute de culpabilité s'étant envolée (j'suis une bad mother), voilà faut que je t'raconte ce qui s'est passé! En gros, une conférence de Jean Epstein, c'est mieux qu'un one-man-show: tu t'marres comme une baleine et t'en sors beaucoup plus intelligent. Si si, c'est possible!

J'ai retenu quelques phrases que je devrais graver sur les murs de ma maison mais aussi à bon boulot tant elles sont pleines de bon sens mais, qu'on oublie parfois un peu trop vite:

"Un enfant a besoin d'être évaluer par rapport à lui-même, pas par rapport à sa ressemblance aux autres."

"Il coûte moins cher d'aider un enfant et une famille à se construire plutôt que que d'attendre qu'ils dysfonctionnent pour les soigner!"

"On a tous envie de couper nos enfants en tranches, mais il ne faut pas le faire. Alors comment faire? En prenant du temps pour soi."

"Un bébé, je suis sûre qu'il ne comprend pas, mais il va en faire quelque chose."

"Tout se joue avant 3 ans, tout se joue avant la maternelle, tout se joue avant 6 ans ! Nan, tout se joue avant la mort…"

Cela en jette, hein?

J'ai aussi appris quelques vérités à propos de la "normalité'. Tu sais bien, on dit qu'il faut qu'un enfant marche à tel âge, soit propre à tel âge, on les compare tous, on balance à tout va les mots retard, autisme, fainéant ou précoce... Pas joli joli. Bref, j'ai donc appris que d'après les études des 30 dernières années, l'acquisition de la marche, c'est entre 10 et 21 mois... l'acquisition de la propreté (note, je dis pas apprentissage, on apprend pas à être propre, on le devient, quand on est prêt), c'est entre 2 et 6 ans... les bases de la lecture, c'est entre 4 et 9 ans!!!! Hallucinant? De quoi déstresser à mort!!!!

Jean Epstein a parlé de temps (évidemment), l'importance de prendre le temps de dialoguer avec son enfant, l'importance de prendre le temps de parler aussi à l'abri de l'enfant (ils n'ont pas tout à entendre), l'importance de prendre le temps de lui dire qu'on l'aime, l'importance de prendre le temps de laisser les enfants s'ennuyer (et de les laisser s'en sortir seuls), l'importancede prendre le temps de régresser, l'importance de prendre du temps pour soi...

Un parent, c'est un modèle toute sa vie. Personne ne peut remplacer une mère. Ni une nounou, ni une "tatie", ni une grand-mère, personne!!!!! Alors déculpabilisons-nous!!!!!

Valoriser les enfants dans leurs compétences, arrêter de pointer du doigt ce qu’il ne va pas, et de comparer avec les autres.

Jean Epstein a parlé aussi de boules. Ouais, ça fait bizarre quand on lit çà, mais tu vas comprendre. Il dit que l'enfant est composé de 3 boules:

- Une boule d’amour

- Une boule de peur

- Une boule de culpabilité

Notre rôle ? Aider l’enfant à dominer sereinement ces 3 boules.

La boule d’amour : « Suis-je aimé pour ce que je suis ? » L’enfant est plein de compétences. Penser à valoriser, à prendre le temps à dire aux enfants qu’on les aime. Il fera des "bêtises" ou des "mises en danger" petit et ado pour vérifier que l'on tien à lui.

La boule de peur : laisser l’enfant prendre des risques calculés. Attention à ne pas basculer dans les extrêmes : ne rien laisser faire/ tout laisser faire. Prendre le temps de laisser l’enfant tester ses peurs.

La boule de culpabilité : L’enfant se sent coupable de tout ce qui arrive autour de lui. En dire mais pas trop, laisser ouvrir le dialogue. Prendre le temps de dialoguer, avec des mots justes à la portée de l’enfant.

Franchement, j'adhère à 100%, c'est tellement vrai!!!

Si tu connais pas Jean Epstein, il y a 4 livres à lire absolument: Le jeu enjeuL’explorateur nuDes vertes et des pas mûres et Nous sommes des parents formidables. J't'assure, tu seras pas déçue!!!

Et pour presque finir, il a parlé un film que j'avais vu en formation d'éleveuse de maximonstres, j'ai été curieuse de le revoir et la claque qu'il m'a mis à ce deuxième visionnage. J'me dis que toute personne auprès d'enfants (parents ou professionnels) devrait le voir pour comprendre le fonctionnement d'un tout-petit (ouais, ce fameux mode d'emploi qui n'est pas livré avec)... Alors voilà rien que pour toi, le film "Le bébé est une personne" de Bernard Martino:

 

Alors, convaincue?

Bon, je m'excuse pour cet article bazar, je l'ai écrit avec toutes les émotions qui m'ont parcouru lors de cette conférence et aussi désolée pour celles qui l'ont vu "avant l'heure", petite erreur de manip, je n'avais pas fini de l'écrire!

Et dernière p'tite info, pour les toulousaines, il y a une SUPER conférence (gratuite) de Danielle Rapoport sur Petite enfance et bien-traitance le mardi 27 mai à 20h30 à la salle polyvalente de Saint-Geniès-Bellevue: Un proverbe chinois nous dit que « les parents ne peuvent donner que deux choses à leurs enfants : des racines et des ailes. La bien-traitance tisse une trame subtile autour de l’enfant, où la construction de son identité et de son sentiment continu d’exister, sont inséparables du respect des stades de son développement et de son histoire, d’un projet cohérent pour son avenir dont il est un partenaire actif….

Perso, moi j'y serai, et promis, j'te raconterai!!!!

EDIT: Et tu sais quoi? Toute la conférence a été filmée, viens voir çà par ici!!!!!